Accueillir un étudiant en programme d’échange, c’est se lancer dans une expérience interculturelle incroyablement passionnante, précieuse et instructive.

L’idée d’ouvrir les portes de son foyer à un jeune peut cependant être intimidante. Avant d’oser franchir le pas, les familles intéressées se posent ainsi souvent les mêmes questions. Dans cet article, nous souhaitons répondre à cinq d’entre elles et espérons ainsi vous montrer que si vos craintes sont tout à fait normales, elles n’ont, toutefois, le plus souvent pas raison d’être :-).

1. Ma famille fera-t-elle une bonne famille d’accueil AFS?

Très certainement, car il n’y a pas de famille d’accueil «type». Certaines ont des enfants, d’autres non. Il y a parfois un père et une mère d’accueil, deux mères, ou encore juste un père d’accueil. Certains parents d’accueil sont jeunes, d’autres plus âgés. Quant aux familles qui travaillent beaucoup, elles peuvent, elles aussi, avoir du plaisir et apporter énormément à un étudiant en programme d’échange! L’essentiel est d’avoir envie de vous impliquer dans cette expérience, de vous intéresser au jeune que vous accueillerez et d’être prêts à partager avec lui votre quotidien en toute simplicité.

2. Qu’attendez-vous d’une famille d’accueil AFS?

La réponse est simple et compliquée à la fois. En fait, tout ce que vous avez à faire est de partager votre quotidien avec votre hôte et de l’accueillir dans votre famille tout comme l’un de ses membres. AFS n’attend pas de vous que vous modifiez fondamentalement vos habitudes et organisiez tout un programme d’activités, ou encore que vous endossiez la casquette de guide touristique ou de concierge. Restez vous-mêmes et comportez-vous avec votre étudiant comme vous le faites, respectivement le feriez avec vos propres enfants.

3. Mais que font exactement les familles d’accueil AFS?

Une famille d’accueil AFS aide avant tout son hôte à s’intégrer sa nouvelle vie, à découvrir notre culture et notre pays. Elle est là pour l’aider avec ses devoirs, le soutenir en cas de problèmes à l’école, l’encourager dans son apprentissage du français, partager avec lui nos us et coutumes… De cette façon, l’aventure interculturelle sera une belle expérience pour l’étudiant comme pour sa famille d’accueil, et permettra aux deux parties en présence de construire une relation qui peut se prolonger bien au-delà du programme d’échange.

4. Que faire si le courant ne passe pas avec notre hôte ou si nous avons des problèmes avec lui?

AFS fait de son mieux pour proposer aux familles d’accueil des jeunes qui leur correspondent. La sélection initiale se fait d’après les dossiers d’inscription des étudiants, à partir desquels vous choisissez quel jeune vous aimeriez accueillir chez vous. Vous bénéficiez – tout comme votre hôte – d’une personne de contact AFS locale, qui est là pour vous soutenir en cas de questions ou de problèmes. Ce sont souvent de petits malentendus qui conduisent à des tensions et, comme dans toute famille, des recadrages peuvent parfois être nécessaires. En tout temps, bénévoles et collaborateurs AFS sont à votre disposition, toujours prêts à vous aider. Et si, malgré tous les efforts des uns et des autres, la situation ne s’améliore pas, un changement de famille est possible.

5. Quels avantages le fait d’être famille d’accueil apportent-ils à ses membres?

Les familles d’accueil AFS ne perçoivent aucune compensation financière, mais la richesse des moments partagés et expériences accumulées sont une récompense bien plus belle! Vous faites non seulement connaissance d’une nouvelle culture, mais vous redécouvrez aussi la vôtre, car accueillir chez vous un hôte international ouvre des perspectives entièrement nouvelles et élargit votre horizon. Si vous avez des enfants, vous leur offrez une sœur ou un frère avec qui il créeront peut-être des liens d’amitiés profonds. Vous accompagnez enfin votre hôte pendant une étape importante de sa vie et contribuez à rapprocher des communautés et des cultures différentes.

Vous le voyez, nous ne vous laissons pas seuls avec vos interrogations et doutes éventuels, les collaborateurs et les bénévoles AFS vous accompagnent tout au long de l’accueil de votre hôte et s’assurent que vous et votre famille puissiez tirer le meilleur de cette expérience. Vous avez d’autres questions? Rendez-vous sur notre rubrique «Foire aux questions», prenez contact avec le bureau AFS au 021 323 19 19 ou laissez-nous un message sur l’adresse [email protected]. Nous nous réjouissons d’avance de vous renseigner au mieux!

 

 

 

 

!function(f,b,e,v,n,t,s){if(f.fbq)return;n=f.fbq=function(){n.callMethod? n.callMethod.apply(n,arguments):n.queue.push(arguments)};if(!f._fbq)f._fbq=n; n.push=n;n.loaded=!0;n.version='2.0';n.queue=[];t=b.createElement(e);t.async=!0; t.src=v;s=b.getElementsByTagName(e)[0];s.parentNode.insertBefore(t,s)}(window, document,'script','https://connect.facebook.net/en_US/fbevents.js'); fbq('init', '1296374537095615'); // Insert your pixel ID here. fbq('track', 'PageView'); var _paq = _paq || []; _paq.push(['trackPageView']); _paq.push(['enableLinkTracking']); (function() { var u="//tracking.globonet.ch/"; _paq.push(['setTrackerUrl', u+'piwik.php']); _paq.push(['setSiteId', '786']); var d=document, g=d.createElement('script'), s=d.getElementsByTagName('script')[0]; g.type='text/javascript'; g.async=true; g.defer=true; g.src=u+'piwik.js'; s.parentNode.insertBefore(g,s); })();

(function (i, s, o, g, r, a, m) { i['GoogleAnalyticsObject'] = r; i[r] = i[r] || function () { (i[r].q = i[r].q || []).push(arguments) }, i[r].l = 1 * new Date(); a = s.createElement(o), m = s.getElementsByTagName(o)[0]; a.async = 1; a.src = g; m.parentNode.insertBefore(a, m) })(window, document, 'script', '//www.google-analytics.com/analytics.js', 'ga'); ga('create', 'UA-29725393-27', 'auto', {'name': 'globoTracker'}); ga('globoTracker.send', 'pageview');